Contribuer offensivement, l’objectif principal d’Alexis Bélisle

Par Ligue Midget AAA du Québec-samedi 06 Oct 2018

SAINT-EUSTACHE – Un vétéran de deuxième année avec les Vikings de Saint-Eustache, l’attaquant Alexis Bélisle souhaite contribuer offensivement pour l’équipe. Il faut dire que l’originaire de Deux-Montagnes y a pris goût à la fin de la dernière saison, alors qu’il était jumelé à Félix Lafrance sur le premier trio de l’équipe.

Il a conclu la saison régulière avec 25 points en 37 rencontres, mais il est devenu une arme très dangereuse en séries éliminatoires. Ce dernier s’est classé au premier rang des marqueurs de l’équipe avec 14 points en 11 parties durant les séries d’après saison. Une indication qui démontre clairement que Bélisle est en mesure de prendre la relève offensivement cette année.

« Cette saison, je veux être un joueur assez offensif pour les Vikings. Je veux essayer d’amener le plus d’attaque possible dans la formation pour aider mon équipe à remporter des matchs. C’est un peu mon rôle en tant que vétéran de montrer l’exemple à mes coéquipiers », a exposé le # 11.

Pour le moment, même si l’équipe connaît des moments plus difficiles en attaque, il doit apprendre à créer des étincelles pour retrouver le succès. Tous les athlètes passent par des défis, mais il faut conserver une attitude positive et tout va finir par débloquer un certain moment.

L’ailier gauche peut d’ailleurs compter sur les conseils familiaux puisque quelques membres de sa famille ont passé par le même chemin que lui et il sait donc très bien qu’une carrière de hockeyeur demande plusieurs étapes à traverser. Vous vous souviendrez peut-être de Philippe Venne chez les Vikings entre 2009 et 2012. Ce dernier avait ensuite joué quelques rencontres dans la LHJMQ.

« Dans ma carrière jusqu’à maintenant, j’ai eu beaucoup d’influence de ma famille. Mon cousin Philippe Venne et quelques oncles ont déjà joué dans la LHJMQ. Ils m’ont donc beaucoup aidé à comprendre ce que ça prend pour aller plus loin et ça m’a apporté énormément », a ajouté l’athlète de 16 ans.

Évidemment, ce n’est pas seulement l’expérience qui crée un joueur talentueux et il faut dire que la fougue d’Alexis Bélisle sur la patinoire est comparable, selon le principal intéressé, à un certain Brendan Gallagher chez le Canadien de Montréal.

Nul doute qu’en étant un joueur aussi acharné sur la glace, il est possible de connaître une magnifique carrière. Et il faut dire qu’il a encore le temps de faire parler de lui cette saison, alors qu’on a tout juste atteint le quart de la saison dans le circuit Midget AAA.

Texte de Samuel Lachaine, les Vikings de Saint-Eustache