La maturité du défenseur Félix Ouellet

Par Ligue Midget AAA du Québec-mercredi 12 Sep 2018

SAINT-EUSTACHE – Le défenseur Félix Ouellet est le deuxième joueur le plus âgé de l’équipe cette saison et on peut sentir qu’il est très mature pour son âge.

Ce n’est donc pas pour rien que le personnel d’entraineur lui a donné la chance d’être assistant pour la prochaine campagne. Il possède évidemment légèrement plus d’expérience que la plupart de ses coéquipiers et il pourrait donc en faire bénéficier aux Vikings de Saint-Eustache.

Simplement en prenant le temps de discuter avec lui, ses réponses nous permettent de constater qu’il est un défenseur qui met la priorité sur les succès de l’équipe, avant son succès personnel.

« J’aimerais bien que notre équipe puisse connaitre une bonne saison. On ne vise pas nécessairement le sommet du classement, mais on veut faire notre bout de chemin en séries éliminatoires. On veut former une bonne équipe pas seulement avec le talent, mais on veut avoir une bonne complicité entre coéquipiers », a analysé le joueur de 17 ans.

Il faut comprendre que Félix Ouellet a joué la majorité de son hockey mineur dans la même cohorte que plusieurs anciens joueurs des Vikings de Saint-Eustache comme Alexis Lafrenière, Christopher Merisier-Ortiz, Nathan Légaré et Félix Lafrance. Tous des joueurs qui ont réussi à percer dans la LHJMQ avec conviction et plutôt rapidement.

Ainsi, il serait facile de se décourager en voyant plusieurs de ses amis atteindre le hockey junior aussi vite et de ne pas être repêché par une équipe de hockey junior. Cependant, le principal intéressé ne veut pas se laisser abattre par cette situation et il veut tout faire pour aider sa formation à gagner cette année.

« Dans le Bantam AAA avec les Seigneurs des Mille-Îles, on possédait une équipe incroyable. À l’époque, je pense qu’il voulait surtout de moi comme un rôle défensif et j’ai vraiment été en mesure de m’améliorer dans cette facette de jeu pour contribuer avec l’équipe. C’est sûr que mon cheminement ne s’est pas passé comme je voulais, mais je suis fier d’où je suis rendu et je pense que je peux continuer à m’améliorer », a raconté le #5 des Vikings.

Évidemment, il va continuer à jeter un œil sur le parcours de ses anciens coéquipiers de l’époque, mais il veut maintenant se concentrer sur sa saison dans la Ligue midget AAA puisqu’il est loin d’avoir atteint son potentiel.

Il a d’ailleurs beaucoup appris à l’époque où il jouait pour les Bastions de Blainville, afin de s’entrainer le plus possible et devenir un joueur complet.

« Tommy Paiement chez les Bastions de Blainville a vraiment été une grande influence pour ma carrière parce qu’il m’a aidé à m’acclimater avec ma nouvelle équipe à l’époque et à connaitre les éléments à travailler pour mieux se développer », a conclu Félix Ouellet.

Bref, la morale dans cette histoire, c’est qu’il ne faut jamais cesser de travailler, même si notre parcours est un peu plus difficile que les autres.

C’est ce que le défenseur gaucher Félix Ouellet a appris au fil des dernières saisons. Il est possible de connaitre du succès lorsqu’on continue à croire en nos capacités et surtout en nos rêves.

Texte de Samuel Lachaine, les Vikings de Saint-Eustache