Les Grenadiers entament l’année 2019 du bon pied

Par Ligue Midget AAA du Québec-samedi 05 Jan 2019

Châteauguay – Les Grenadiers de Châteauguay recevaient vendredi les Phénix du Collège Esther-Blondin. Grâce à une prestation digne de mention d’Hugo Chiasson, jumelée aux doublés d’Alex Larocque et de Charles-Olivier Nadeau, la troupe d’Éric Lecompte l’a emportée par jeu blanc 6 à 0 et ainsi entamer l’année 2019 du bon pied.

Les Grenadiers amorcent donc le dernier quart de sa saison avec une fiche de 13-13-4. Ils occupent le troisième rang dans la section Tacks et la huitième position au classement général.

C’est Hugo Chiasson qui est désignée dans la mêlée. Son vis-à-vis est Samuel Fournier.

Chiasson donne le ton

En première période, les Phénix amorcent le match en trombe déployant beaucoup d’intensité en zone adverse, mais se butent à un Hugo Chiasson en possession de tous ses moyens.

Dès la 31e seconde, Stéphane Huard passe à Félix Trudeau, le cerbère stoppe la menace.

Alors que le joueur le plus puni dans le circuit Lévesque Anthony Marcil est au cachot, il est solide aux dépens de ce même Huard du cercle des mises en jeu.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le duo Huard-Trudeau essaie de toutes les façons de trouver l’énigme Chiasson. Sur une incursion en zone adverse, Trudeau décoche un tir qui est repoussé de la jambière gauche.

Quelques instants plus tard, il se signale à nouveau cette fois-ci du bouclier sur un tir de Thomas Lachapelle puis, aux dépens de Vincent Bujold et de Loick Bégin.

Souvent, lorsque vous manquez plusieurs occasions de marquer l’adversaire en profite. C’est exactement ce qui se produit.

À 17:49, Zachary Roy passe à Zachary Chalifoux. Le défenseur décoche un tir que Fournier aurait bien aimé revoir. Cinquante-deux (52) secondes plus tard, Alex Larocque revient par l’arrière du filet. Son tir trouve refuge derrière la ligne rouge.

C’est 2 à 0 pour les Grenadiers après 20 minutes de jeu.

Les Grenadiers accentuent leur avance

En période médiane, les locaux consolident leur avance. Lors d’une punition de William Roy pour avoir fait trébucher à l’endroit d’Anthony Marcil, Châteauguay en profite.

Logan Nutbrown décoche un tir de la ligne bleue dévié au passage par Alex Larocque.

Avant que les deux équipes retraitent aux vestiaires, les Grenadiers en rajoutent.

Charles-Olivier Nadeau y va d’une incursion en zone adverse. Son tir du poignet déjoue le # 33 en dessous du bras.

C’est 4 à 0 Châteauguay après 40 minutes de jeu.

Au dernier tiers, on assiste à un changement devant le filet. Les amateurs présents au Centre Multisports ont la chance de voir à l’œuvre la gardienne Ève Gascon.

Une décision qui ne change en rien puisque les locaux creusent l’écart. À 11:04, Zachary Séguin récupère son propre retour de lancer pour la déjouer du côté du bouclier.

Finalement, Charles-Olivier Nadeau y va d’une feinte magistrale, un 360 degrés, avant de déjouer la # 30 du côté de la mitaine.

Les Grenadiers l’emportent facilement par la marque de 6 à 0. Chapeau à Hugo Chiasson qui a repoussé les 33 rondelles dirigées en sa direction. Sans surprise il a été nommé la première étoile RDS de la partie.

Dans la défaite les Phénix ont été pitoyables sur le jeu de puissance tenu en échec en 10 occasions.

Les commentaires de l’entraîneur-chef Éric Lecompte 

« Nous avons écopé de plusieurs punitions ce qui a fait en sorte que le tempo a descendu un peu. Hugo Chiasson a fait un travail exceptionnel. Il nous a tenus dans le match. Tranquillement, nous avons repris notre rythme. Hugo était en confiance ce soir. Il bougeait bien devant le filet. Il a été en contrôle tout au long de la rencontre. Une performance incroyable ! »

« Alex Larocque et Charles-Olivier Nadeau sont deux joueurs qui travaillent extrêmement fort. Alex c’est un gars qui se présente à tous les matchs. C’est un travaillant et un joueur de hockey très honnête. Pour Charles-Olivier Nadeau, on lui demande présentement de jouer à la défense. Il le fait avec brio. On dirait qu’il a joué à cette position toute sa vie. Il est capable d’apporter de l’offensive et de mettre des points au tableau. Chapeau à lui pour ce qu’il fait présentement. »

« Durant le temps des fêtes, Xavier Séguin nous a fait part de sa décision de retourner à son ancienne école. Nous avons jasé avec lui et demandé les raisons. On respecte son choix. Il va continuer à l’école Bourget et nous lui souhaitons la meilleure des chances. »

« Nous n’avons pas pris encore la décision de remplacer Xavier. Nous attendons ce qui va se passer du côté de la LHJMQ. La période de transaction se termine le 6 janvier. De notre côté, la date butoir est le 10 janvier. On va prendre le temps de voir les joueurs qui pourraient être éligibles. Nous allons prendre une décision en temps et lieu. »

Le prochain match pour les Grenadiers (14-13-4) aura lieu le dimanche alors qu’ils disputeront la victoire aux Élites de Jonquière à l’aréna André Richard de Beauharnois. La partie débutera à 13h30.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay
Collaboration de Martin Thériault, les Grenadiers de Châteauguay